Conjoncture et perspectives immobilières à Lyon en 2015

Conjoncture et perspectives immobilières à Lyon en 2015

Lyon est aujourd’hui une métropole au dynamisme démographique, économique et culturel avéré. Elle est animée par une population de 505 094 habitants selon le dernier recensement et regroupe plus de 2 millions d’habitants à l’échelle de l’aire urbaine.

L’attractivité de l’agglomération se traduit également au niveau du marché immobilier. L’agglomération lyonnaise représente en effet le 1er marché tertiaire en Régions, qu’il s’agisse du marché d’habitation ou des grands projets d’urbanisme. Zoom sur la conjoncture et les perspectives immobilières à Lyon en 2015.

Le marché des appartements neufs et anciens

Le marché de l’immobilier neuf a progressé de 15% en 2014 par rapport à l’année 2013 (source : CECIMobs). En revanche, l’attentisme des vendeurs et des acheteurs, les incertitudes économiques et  les prix de vente trop élevés ont induit une stagnation du marché immobilier ancien. Celui-ci a été modérément animé en 2014, entre faibles progressions et faibles diminutions.

L’évolution du prix au mètre carré dans l’agglomération lyonnaise

Le prix des appartements

ont évolué à l’issue de l’année 2014.

  • Immobilier neuf : le prix moyen au mètre carré varie selon les zones
  • Prix pour l’aire urbaine de Lyon : 3 520€
  • Prix pour la ville de Lyon : 4 408€
  • Prix pour la métropole de Lyon : 3 838€
  • Immobilier ancien :
    • Prix pour Lyon : 3 303€  (prix en baisse de 1.7% selon la F.N.A.I.M)

Le marché des maisons neuves, récentes et anciennes

La D.R.E.A.L. Rhône Alpes a noté un repli des ventes de 19.7% pour les logements individuels neufs terminés en 2014. Cette baisse concerne aussi les logements neufs commencés, observant un recul des ventes de 30.3%.
La faible animation du ce marché s’explique notamment par les critères des acquéreurs de plus en plus sensibles aux problématiques d’éloignement et de facilité d’accès au centre ville.

Pour les maisons dites récentes ou anciennes, les ventes ont été stables entre 2013 et 2014. Le marché des maisons individuelles représente dans le département du Rhône environ 20% des transactions du marché de l’ancien (source : Crédit Foncier).

Laisser un commentaire

*